Trek du Salkantay : Direction Machu Picchu !

Trek du Salkantay

Pour se rendre au Machu Picchu en randonnant il existe plusieurs possibilités. La plus célèbre des marches est le chemin des incas. Cependant, pour préserver le site, le nombre de visiteurs est limité et il faut donc réserver à l’avance sa place. Ce qui dans notre cas est un peu délicat car nous ajustons un peu au jour le jour !

Le trek du Salkantay est alors l’alternative la plus connue et réputée la plus belle. Traversant différents paysages, altitudes et températures, ce trek de 4 jours peut se faire en autonomie ou avec un guide !

Nous choisissons de le faire en solo, avec comme inconvénient de devoir porter le matos de camping mais aussi la nourriture pour l’ensemble du trek. Ça pèse un peu mais cela nous permet en contre partie d’être totalement libres, autant sur le découpage des différentes étapes que sur notre rythme de marche !

Nous voilà donc, le mardi 10 septembre, à 3h45, dans les rues de Cusco pour nous rendre au point de rendez vous des collectivos ! Nous en trouvons un en quelques secondes et hop nous voilà partis pour 2h de route direction Mollepata. D’ici nous partageons un taxi avec un couple venu d’Autriche pour parcourir les 15 derniers km de piste avant de nous déposer au départ du trek.

Il est 8h. C’est parti. La 1ère heure et demi est une mise en jambe agréable longeant un canal.

Nous arrivons à Soraypampa, village situé à 4000m d’altitude, où nous sommes censés dormir ce soir. Mais avant cela, il y a un lac à aller voir. Une boucle de 2h de marche qui grimpe pas mal.

On commence à ressentir l’altitude élevée par un essoufflement précoce mais en adaptant le rythme tout se passe bien. Arrivés au lac, le temps voilé ne nous permet pas d’admirer ses plus belles couleurs.

Nous décidons donc d’attendre un petit peu car nous savons que le temps évolue vite ici. Bingo ! Le vent chasse quelques nuages laissant le soleil éclairer et transformer la lagune. Un dégradé allant du jaune au bleu en passant par diverses teintes de verts. Magnifique.

Nous redescendons et retournons au village. Il est alors presque midi et notre journée est terminée. Mais la journée suivante étant réputée difficile (600m de D+ jusqu’au col puis 2000m de D-) nous décidons donc d’avancer dans l’ascension et trouver un camping sur notre chemin !

2h après c’est chose faite. Nous montons la tente sous un ciel qui se charge en nuages. Nous dormirons ce soir à 4300m. La pluie commence à se faire plus intense et nous nous aperçevons que la tente louée n’est pas hermétique.. Joie !

La nuit, le ciel se dégage et la lune quasi pleine éclaire les sommets enneigés nous entourant. Nous luttons quelques minutes contre le froid pour observer la beauté de ce paysage nocturne !

Le lendemain matin, on se réveille doucement, prenant le petit déj’ pendant que les groupes, en marche depuis maintenant 2h, nous dépassent. On démonte la tente et crac.. Un arceau se casse ! En plus d’être 2 fois plus volumineuse et lourde pour 2 fois moins d’espace que la notre, la tente louée est de qualité.. Douteuse ! On commence à se demander si nous n’aurions pas mieux fait d’apporter notre tente tordue ! Bref ! En route, on verra plus tard pour la tente !

C'est après cette nouvelle déconvenue que nous nous sommes rendus à
l'évidence, le camping n'est pas pour nous sur ce voyage ! Nous
rendrons tout notre matos à Camille et Quentin au Chili (nos pauvres
petites mules..  ❤️)

On débute donc direct par une grosse ascension. 2h de marche pour 300m de dénivelé (à cette altitude, ça pique!). Les dernières dizaines de mètres sont difficiles. On commence à tirer la langue, chargés de nos 12kg chacun. Quel plaisir d’arriver au sommet ! 4600m et un début de neige au sol ! 💪

On remet la grande pause prévue à un peu plus tard car ici un vent glacial souffle fort et nous gèle littéralement ! Un coup d’eau, quelques photos et une barre de céréales plus tard on entame notre interminable descente !

2000m de dénivelés sur 13km de marche ce sont les cuisses qui vont chauffer ! Malgré de très beaux paysages de nouveau, longeant glaciers puis rivières, nous finissons notre journée sous la pluie. Il est 14h.
On est bien KO !

Nous trouvons un gentil péruvien qui nous a rafistolé notre tente en sciant une partie et mettant du scotch. On verra si ça tient !
Il est temps de la monter et de se détendre. Jeux de carte et discussions avec les autres randonneurs au programme !

Le 3ème jour prévoit 23km de marche avec les 6 derniers en grimpette sèche. On part donc tôt ce matin, et on se sent plutôt en forme ! Altitude moins élevée, poids des sacs en diminution ou habitude du corps, nous ne savons pas quelle en est la cause mais c’est très agréable !
Cette journée nous offre des paysages bien différents de la veille. Nous sommes au milieu de la forêt. Les températures sont remontées et l’humidité est réapparue. Nous sommes au début de l’Amazonie péruvienne !

Après une belle pause à mi chemin nous repartons en direction de l’ascension du jour. Un petit café chez une locale en début de montée et c’est parti !

Cette portion est une variante du trek. Plus difficile (mais plus belle), elle offre à son sommet une surprise. Et quelle surprise ! Une belle vue sur l’arrière du Machu Picchu ! Nous restons de longues minutes à l’observer. Même s’il n’est pas tout près, nous distinguons ses terrasses et on se rend compte de la taille de cette ville perchée !

Fin de la journée, c’est donc ici, sur cet emplacement de choix que nous camperons ce soir !

4ème jour. Ce dernier jour de marche n’est ni le plus beau ni le plus difficile. Nous partons donc tranquillement vers 10h de notre perchoir. 1h de descente et 10km à plat (le long de la voie ferrée) plus tard nous voilà arrivés à Aguas Calientes, ville située en bas du Machu !

Nous nous installons et allons faire un tour en ville, retrouver cette effervescence, boire un verre et donner des nouvelles grâce au wifi. Ce soir on se couche tôt car demain nous avons une entrée sur le site à 6h. On veut être les premiers !!

D-Day : Cette nuit là, il a plu énormément, c’est donc « inquiets » de se retrouver dans les nuages et ne pas pouvoir observer la célèbre ville inca que nous partons à 5h du camping. Car pour atteindre l’entrée il faut monter quelques 2000 marches ! Ça met en jambe de bon matin !

L’avantage de partir à cette heure c’est qu’il fait encore frais ! L’effort est difficile mais supportable. Arrivés en haut, nous passons les guichets après avoir attendu un peu (nous ne sommes pas les seuls visiblement !). Le ciel n’est pas totalement dégagé mais il tend vers le mieux. Nous passons rapidement les premiers stops photos où sont agglutinés les autres touristes pour tenter d’avoir une belle vue plus haut.

Et nous découvrons effectivement le Machu Picchu sous un voile nuageux. Ce n’est pas la vue dégagée qu’on nous vend partout mais ça a son
charme ! C’est très mystique.

Cette cité est absolument spectaculaire ! On se demande comment les incas ont fait pour bâtir un tel édifice dans cette région si hostile et difficile d’accès ! Un guide nous explique les cérémonies qui se déroulaient en ce lieu. Il lève le voile sur certains aspects de la vie ici mais avoue également que la part de mystère autour de cette civilisation est encore grande. Politique, centre d’échanges commerciaux, religieux ou encore centre d’étude astrologique.. Les hypothèses sont nombreuses !

Nous continuons ensuite la visite accompagnés de Clélia et Antoine ! On prend notre temps. Porte du soleil, pont inca, palais du condor… On profite ! Et nous avons de la chance car au fil des heures le temps se dégage jusqu’à laisser le ciel bleu. Magnifique vue. Complètement différente de celle prise à l’aube.

Cependant les cars de touristes sont arrivés et désormais on marche à la queue leuleu.. C’est bien moins plaisant, mais nous avons fait le tour de toute façon !

Redescente. 10km à plat pour retrouver un collectivos. 6h de route. Arrivée 21h30 à Cusco. Rendre la tente. Dodo avec de belles images plein la tête. Demain c’est repos ! Zzzzzz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s