Régions de Tokyo et du Mont Fuji

Nous laissons l’effervescence de Tokyo derrière nous et partons à la découverte de contrées plus calmes, à commencer par la visite de la ville de Kamakura et de la petite île d’Enoshima, situées à quelques dizaines de kilomètres de la capitale.

Le voyage entre Tokyo et Kamakura se fait facilement en train régional, et après 1h30 de trajet, nous débarquons dans une petite gare. Il est 10h, nous voilà partis dans un « circuit » composé de temples et sanctuaires dédiés à diverses icônes .

Les temples sont nichés dans la nature. Il faut donc marcher à travers les bois pour les rejoindre et malgré un temps un peu capricieux qui nous offre une faible luminosité, cette petite ballade est super agréable et les édifices sublimes. De plus, il y a très peu de monde, ce qui rend cette journée encore plus appréciable.

Nous visitons le temple Hase dédié aux huîtres (eh, oui nous sommes ici en bord de mer !), le Zeniarai Benten où les croyants viennent laver leur argent (pièces ET BILLETS !), car l’eau aurait le pouvoir de le dédoubler, mais aussi le Sasuke Inari où l’on a trouvé des centaines de statuettes de renard. Le clou de la journée restera le temple Kotoku-in qui possède en son sein la 2ème plus grande statue de bouddha du Japon.

Une fois notre tour terminé, nous prenons un petit train électrique qui longe la mer durant 20 minutes pour atteindre l’île d’Enoshima, où nous passerons la soirée et la nuit 😊

Sur cette île, LA spécialité culinaire est un petit poisson qui se mange frit, cuit à la vapeur, mariné ou même cru ! Du coup on en retrouve partout, dans tous les plats salés, mais aussi sur les glaces, en sucette.. partout !

Nous dînons dans un très beau restaurant typique où l’on s’installe par terre. Romain et sa souplesse légendaire apprécient ! Aurore se laisse tenter par la spécialité locale alors que Romain commande une assiette avec des sashimis !

Après le repas, nous marchons jusqu’au sommet de l’île pour atteindre le phare, dans le jardin duquel ont été installées de nombreuses et superbes guirlandes, rendant le parc complètement féérique. C’est le festival des lumières, et nous en profitons pour y faire notre ballade digestive avant de rentrer.

Après une bonne nuit de sommeil dans un dortoir où nous étions seuls (pas de ronflement ou autre bruits non identifiés, de couche tard ou de lève tôt ! 👌) en route pour Hakone, à environ 1h de transport.

Une fois arrivés, nous déposons les affaires à l’hostel et achetons un pass nous permettant d’utiliser tous les moyens de transport dans cette région et celle de Fuji pendant 3 jours. Ça sera plus pratique et plus économique.

On saute ensuite dans le bus pour aller vers le lac Ashi. Bien qu’il soit encore à une quarantaine de kilomètres, nous avons déjà une belle vue sur le Mont Fuji d’ici ! Il est magnifique !

Nous visitons le musée Check Point, qui remet en scène la douane autrefois très active à l’époque où la seule route reliant Kyoto et Tokyo passait par là.

Puis nous profitons du parc Onshi Hakone qui offre de jolis points de vus.

Pause photo au niveau du magnifique Tori Hakone-Jinja qui a les pieds dans l’eau..

.. avant de prendre le « bateau pirate » et de rejoindre le nord du lac. La traversée est très agréable avec une belle luminosité de fin de journée.

Nous prenons ensuite le téléphérique, qui nous permet d’observer le lac sous un autre angle encore, jusqu’à ce que… nous finissions complètement dans les nuages !

Nous arrivons à ainsi à Gora, mais la nuit est tombée. Le parc et le musée que nous voulions visiter sont fermés. Nous reprenons donc un bus pour revenir à Hakone et là.. Direction le onsen Tenzan ! Ces bains chauds japonais à l’eau thermale sont très utilisés par les locaux.

Leur existence date de plus d'un millénaire. Ayant pour origine la religion
shinto, ils sont considérés comme un moyen de purifier le corps et l'esprit.

Par contre, c’est femmes et hommes séparés. Car les onsens, c’est tout nu ! Très bon moment qui nous a complètement détendus 😍

En sortant, petit stop dans un resto tout mignon pour savourer un délicieux Yakisoba et Yakiudon, des plats de nouilles sur lesquels nous reviendrons dans notre section « Le coin des Gourmets » 😉.

Oui, cette section n'a pas disparue.. Elle est juste laissée un peu
de côté mais promis on va s'y remettre !

Une bonne nuit nous attend dans notre petite cabane 2 personnes, les hostels sont toujours aussi propres et agréables !

Le jour suivant, nous retournons à Gora pour faire le parc Hakone Gora, premier jardin d’inspiration française, avec fontaine et serre tropicale. Nous sommes en plein hiver donc les fleurs sont absentes et la plupart des arbres nus, mais en été, les couleurs doivent être dingues !

Puis direction le musée en plein air d’Hakone, avec notamment une belle expo’ sur Picasso (photos interdites), nous en apprenant plus sur sa vie et l’évolution de son travail au fil des décennies, durant lesquelles il passa de la peinture à la sculpture mais aussi au travail des métaux.

Il est ensuite l’heure de rejoindre la prochaine ville, Kawaguchiko, toute proche du Mont Fuji et des lacs qui l’entourent ! Il nous faut environ 2h30 et pas mal de changements pour y parvenir, donc fin de journée tranquille dans notre 1er véritable hôtel capsule du Japon ! Nous y passerons les 3 prochaines nuits.

Si certains des précédents logements ressemblaient à de petites « cabanes » individuelles, ici c’est bien de longs couloirs sombres sans ouverture sur l’extérieur qui se présentent à nous.

Ambiance spéciale au premier abord. La capsule en elle même est plus spacieuse que ce que l’on imaginait. C’est confortable et high tech. Une fois de plus tout est rangé, propre et calme ! On ne s’en lasse pas !

Dans cet hôtel capsule comme c’est le cas dans la plupart, c’est filles d’un côté et garçons de l’autre donc après dîner c’est chacun chez soi !

Le lendemain, il fait gris blanc dehors, « c’est un ciel à neige » comme dirait Aurore. Nous partons en direction de la gare centrale pour 2 missions : la 1ère est de réussir à trouver un bus de nuit reliant notre ville actuelle à Osaka le 24 au soir. Il y en a 1 par jour, Romain l’a vu sur internet.

Cependant, une fois au guichet, la dame (ne parlant aucun mot d’anglais) nous fait comprendre qu’il existe bien mais qu’il ne reste qu’un siège de disponible.. L’ autre moyen de transport, le train, est à un tarif exorbitant.

Nous décidons donc de réserver le dernier siège. L’un prendra le bus et l’autre fera du stop sur les quelques 450km qui séparent les 2 villes. Tout se jouera donc à shifumi ! 😂

Mais non on plaisante. Autant on avait réussi à envisager un réveillon de Noël en bus de nuit à 2, autant faire du stop solo, c’est non !

Après évaluation de la situation, tergiversations et énervement, on décide finalement de réserver un ticket de bus sur internet un jour plus tôt que prévu (car aucun bus le 25 ni le 26) et essayer de se faire rembourser notre dernière nuit capsule (mais prise via booking… Ça sent pas bon !).

On perd une nuit, mais surtout une journée dans cette belle région, donc c’est parti pour faire le tour des lacs et la visite de quelques grottes. Pour les grottes on va pas faire de long laïus, nous leur avons trouvé aucun intérêt ! Si vous êtes de passage par là bas n’y faites pas de détour ! (on a préféré nourrir des petits pious)

Nous poursuivons en prenant le bus, ce qui nous permet de découvrir plusieurs lacs tout proches les uns des autres. La luminosité n’est pas la meilleure qui soit mais ils sont jolis. Le Mont Fuji visible cette fois ci de près est beau mais un peu la tête dans les nuages !

À notre retour il fait un froid de canard et il pleut.. Il fallait bien qu’il arrive ce jour de « moins bien » au Japon ! 😂

Nous décidons donc de trouver un onsen pour se réchauffer. Plus que réchauffé, celui là nous a carrément cramé. Le bain le plus froid était déjà trop chaud pour nous 😂🔥. Impossible de rester plus de 10min dans ce dernier. Mais ceux-ci étant ouverts sur l’extérieur, ça reste très agréable et relaxant d’être au chaud en écoutant la pluie tomber.

Une fois sortis, la pluie redouble d’intensité. Sans parapluie, on s’attend à rapidement se faire tremper. On temporise donc un petit peu en espérant que ça se calme. Et après 20 minutes, en ce 22 décembre, la pluie se transforme en neige ! 😍

Trop bien !! On rentre donc sous les flocons qui recouvrent rapidement la chaussée. Arrivés à notre hôtel, quelques centimètres recouvrent déjà les voitures et les arbres.

Nous avions prévu le tour d’un lac à vélo pour le lendemain, ça paraît compromis ! 😂 Comme ils prévoient beau temps, on modifie le programme et on ira faire une journée ski dans une petite station à 25 minutes d’ici ! 😍

Et pour finir cette journée en beauté, la réceptionniste à qui nous expliquons tant bien que mal notre soucis de bus nous rembourse sans sourciller notre dernière nuit ! Ça finit bien mieux que ça n’avait commencé ! #laroutourneàtourné 😂

Une soupe de nouilles et on file tôt au lit pour être en forme demain !

C’est un soleil timide mais soleil quand même qui nous accueille en ce 23 décembre. Il a sûrement dû neiger une bonne partie de la nuit (impossible de le voir depuis nos capsules !) car dehors c’est touuuuut blanc !😍😍😍

Nous partons donc avec Sylvain, un compagnon de route français rencontré la veille, pour atteindre la petite station de ski Fujiten grâce au 2ème bus de la journée, le premier ayant été annulé à cause du déblayage de la route !

En attendant, on observe chaque commerçant nettoyer et enlever la neige de son trottoir. Ils ont sûrement l’habitude ici mais franchement ils ne paniquent pas, sont méthodiques et super organisés.. C’est fascinant à regarder !

Une fois arrivés à destination, on est comme des gosses, heureux de pouvoir toucher cette neige fraîche durant la période des fêtes de fin d’année ! C’est vraiment Noël !

En plus il fait maintenant grand bleu et on est à quelques centaines de mètres du Mont Fuji ! Avec sa forme conique et son chapeau blanc de neige, il est tout simplement magnifique.

Concrètement, la station est minuscule et comporte 5 pistes… dont 4 fermées. Nous décidons donc de laisser le forfait et la location de matos de côté et d’aller s’amuser avec.. une luge (c’est l’heure de la revanche 😜) ! Notre comparse craque lui pour une journée snowboard !

Nous nous retrouvons le midi pour casser une croûte tous les 3, et se réchauffer avec un petit café dans notre super thermos Lama d’Argentine (oui on est très fiers de nos trouvailles 😂).

Sylvain nous dit que la neige est bonne mais qu’avec une seule piste il a vite fait le tour ! Il nous propose donc durant sa pause clope d’enfiler ses chaussures et de prendre son snow pour quelques descentes. Lui fait du 44 et est regular. Nous sommes tous les 2 goofy, pointures 46 et 38.. Ça va le faire ! 😂👌

Nous avons donc eu la chance, durant une petite heure, de dévaler quelques fois l’unique piste ! Ça faisait 2 ans qu’on n’avait pas skié, c’est trop cool !

Nous repartons ensuite un peu à la luge et profitons de l’atmosphère jusqu’au dernier bus du retour. Trop belle journée ! 😊

Nous rentrons ensuite à l’hôtel récupérer nos sacs et filons à la gare routière pour prendre notre bus de nuit, à 22h.

Pour l’anecdote, quand le bus arrive, le chauffeur ne nous trouve pas sur sa liste, nous ne comprenons pas pourquoi et lui montrons le mail de confirmation. On s’aperçoit alors que dans l’énervement de la veille, Romain a réservé pour.. Hier soir ! 😱😱😱

Mais à la surprise générale, le chauffeur nous ouvre le coffre du bus pour que l’on y mette nos bagages, et met un doigt sur sa bouche en signe amical « on n’a rien vu je ne dirais rien »

Il nous installe tout à l’arrière sur les 2 uniques sièges non réservés pour ce trajet ! Nous avons une bonne étoile, car si voir les japonais aimables et serviables n’est pas une surprise, les voir transgresser une règle fut assez incroyable !
Aligato à lui donc ! 🙏🙏🙏

Direction Osaka !

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Louis Vincent Brunet dit :

    Et bien entre la chaleur et le froid les déserts et les desserts !les viandes et poissons je sais pas comment vous faites pour ne pas être malade ! surement que vous avez gravit le mont !

    J'aime

    1. diffdumtour dit :

      Effectivement ça fait pas mal de changements pour nos corps mais on tient le coup. Si ça a été un peu plus délicat les premiers mois, il est sûrement habitué maintenant !
      Pour l’ascension du mont Fuji, on aurait bien aimé mais c’est ouvert uniquement juillet et Août.. Pour une prochaine !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s