Cebu, accueil des amis bretons et découverte de Bohol

Après un vol d’un peu plus d’une heure au départ de Coron, nous arrivons dans la ville de Cebu, sur l’île éponyme, vers 14h30.

Jessika et Kévin arrivent le lendemain soir, ce qui nous laisse une journée pleine devant nous. Nous avions entendu parlé d’un petit village à quelques heures de route, dans lequel la plongée dans les bancs de sardines est très réputée.

Ça fait beaucoup de route pour peu de temps mais la perspective de rester plus d’une journée dans cette grande ville de Cebu (qui ressemble à Manille, en UN PEU mieux) ne nous emballe pas du tout !

On saute donc dans un taxi avec 2 autres filles et on part pour 2 heures de route avec un chauffeur qui se prend pour Schumi, rendant le trajet peu agréable.. Il ne fait qu’accélérer et zigzaguer dangereusement, tout ça pour se retrouver dans le trafic à côté des voitures tout juste doublées.. Bref !

De plus, à cause des travaux, notre trajet prendra 1 heure de plus. On commence à se demander si ces dépenses de temps, d’argent et d’énergie en valent vraiment la peine !

On arrive finalement à bon port vers 17h, le temps de trouver un endroit où dormir pour la nuit et rejoindre un bar en bord de plage pour siroter un petit cocktail avec le coucher du soleil en toile de fond.

Ça fait du bien de se poser après cette longue journée de transit ! Nous discutons un bon moment avec d’autres touristes en voyage au plus ou moins long terme.

Ce petit village est le plus mignon que nous ayons visité jusqu’à présent (aux Philippines). Une ambiance paisible y règne, tranchant radicalement avec l’effervescence des grosses villes. Nous bookons 2 plongées pour le lendemain matin avant d’aller se coucher !

La plongée de 8h le lendemain est celle dédiée aux sardines. On s’attendait à quelque chose d’incroyable à la vue des récits et photos partagées sur certains réseaux de plongeurs.. Eh bien ça l’était !

Ces milliers (ou millions ?!) de poissons sont massés tels un seul être, si bien qu’une fois dessous, il est impossible de voir le soleil ou bien les gens nageant à la surface. Le banc évite les bulles que nous dégageons, créant des « puits » au dessus de nous.

Ci-dessous, 2 photos tirées d’internet très fidèles à ce que l’on a pu vivre sur cette sortie.

Durant cette petite heure de plongée, nous avons également eu la chance d’observer un hippocampe, un petit poulpe mais aussi quelques tortues dont l’une était en train de dormir dans une niche rocheuse et une autre nageait tranquillement au milieu du banc de sardines, ce dernier s’écartant sur son passage. 😍😍😍

Nous ressortons de là ravis et contents d’avoir fait « l’effort » de venir jusqu’ici ! Aurore, pour qui les plongées sont un peu trop rapprochées, a les oreilles qui commencent à tirailler légèrement. Elle décide donc de leur laisser quelques jours de repos avant les 2 dernières plongées du niveau 2 plutôt que d’insister au risque de faire une otite.

Romain repart donc après une pause d’une heure que l’on doit observer entre 2 plongées et embarque sur un bateau direction Pescador Island. Exit les sardines, ici on observe tout un tas de coraux mais aussi toute une variété d’animaux. Une très belle plongée durant laquelle Romain observera son 1er frog fish.

De retour sur la terre ferme, nous cassons une croûte et reprenons le bus direction Cebu afin d’accueillir nos copains.

Avec une arrivée prévue initialement à 20h30, ils débarqueront avec 3 heures de retard, contents mais fatigués par ce long périple !

Le jour suivant, nous décidons de ne pas nous éterniser sur Cebu et prenons un bateau pour rallier Bohol ! C’est une grande île située à 2 heures de navigation, réputée pour ses Chocolate Hills et ses tarsiers, mais nous aurons l’occasion d’y revenir en temps et en heure ! 😉

Pour le moment, nous montons tous les 4 chargés de tous nos sacs dans un seul tuktuk (on se demande encore comment on pouvait avancer..! ) afin de poser nos valises dans le Airbnb réservé.

S’ensuit une fin de journée paisible sur le toit terrasse afin de profiter de notre premier coucher de soleil accompagné de… cidre et saucissons tout droit sortis de la valise des copains ! 😍😍😍
Ça faisait quelques mois qu’on avait oublié ce doux goût de charcuterie, on le succule !

Romain prépare ensuite un dîner à base de nouilles, poulet, ananas et lait coco qui fait l’unanimité, puis nous filons au lit !

Le réveil sonne à 4h30 ce matin, car nous avons comme objectif d’observer le lever de soleil sur les Chocolate Hills, ces formations coniques caractéristiques qui doivent leur nom à la couleur brune qu’elle prennent lors de la saison sèche.

Nous montons en voiture et parcourons les routes désertes et sombres jusqu’à s’enfoncer au centre de l’île. Arrivés au point d’observation, nous sommes les seuls sur place. Le soleil devrait se lever bientôt.

Et puisqu’une photo vaut parfois mieux que 1000 mots, on vous laisse découvrir le spectacle auquel on a eu droit :

Ça vend du rêve non ?
Bon… Bah voilà, les aléas du direct ! On ne voit pas à plus de 15 mètres !

Ceci dit, les bretons ont l’air plutôt content.. Cette météo familière leur permet de s’adapter en douceur aux vacances. #clichés. 😂

Nous attendons malgré tout un petit peu avec l’espoir que ça se dégage. Après un certain temps, et même un temps certain, la brume se dissipe et nous laisse quelques centaines de mètres de visibilité. Le plafond nuageux reste bas mais il nous est tout de même possible d’imaginer le potentiel du lieu.

Cette légère déconvenue ne sape pas le moral des troupes et nous filons en direction du sanctuaire des tarsiers, qui lutte pour préserver cet animal menacé d’extinction.

Le tarsier est le plus petit primate du monde. Il mesure en moyenne
15cm et est un mammifère nocturne. Son nom vient du fait qu'il a de
grands pieds (de grands os au niveau du tarse). Il est particulièrement
sensible au stress, à tel point qu'il peut en arriver à mettre fin à
ses jours en cessant de respirer.

Ce sanctuaire propose donc, dans un silence religieux (pas toujours respecté malheureusement), d’observer quelques spécimens auparavant repérés. Et franchement, si l’on savait que c’était petit, on ne s’attendait tout de même pas à ce qu’ils soient si rikikis, ce qui nous laisse une impression de grande vulnérabilité. Endormis autour de branches, ils sont magnifiques. 😍

Après ça, il est l’heure de déjeuner et nous décidons de profiter d’un buffet à bord d’un bateau naviguant le long de la rivière Loboc.

On vous accorde que c’est plutôt très touristique, avec plusieurs péniches qui se suivent à quelques dizaines de mètres de distance, ou encore un stop pour observer des danses et chants traditionnels. Malgré tout, ce moment tous les 4 est très agréable et nous permet de découvrir quelques mets traditionnels.

Nous rentrons ensuite à la maison profiter de la sieste de fin d’après midi avant de discuter de la suite du programme en compagnie d’un apéro !

Le 26 janvier, nous nous levons une nouvelle fois tôt, laissant Kev’ et Jess au lit. Ils récupèrent du décalage horaire pendant que nous rejoignons, en scooter, un centre de plongée situé à 30km de là afin de terminer notre formation en niveau 2.

La 1ère est une plongée profonde où nous descendons à 36m, sur une petite épave de hors bord. Aucun problème pour nous. Sur la seconde, travaillant l’orientation sous l’eau, aucun problème non plus ! Enfin, nous pouvons tout de même noter que le cerveau masculin de Romain a eu du mal à combiner :
– compter le nombre de cycles de palmage
– regarder sa boussole pour s’orienter
– vérifier sa montre pour s’assurer de rester à la même profondeur.
Ajoutez à ça l’élément perturbateur que fut l’envie de pipi intenable.. D’après lui il y avait au moins 3 taches de trop ! 😂

NB d'Aurore : C'est Romain qui est à l'origine du paragraphe ci-dessus, 
je précise parce que je vous vois d'ici "franchement elle est pas cool
de l'afficher sur le blog comme ça". Il se flagelle tout seul ! 😂

Une fois sortis de l’eau et notre diplôme en poche (youhouuu, on est trop contents !! 🎉 Tiputa, nous voilààà !🦈🐡🐬), nous retrouvons nos 2 amis pour déjeuner !

Après ça, nous nous faisons violence et décidons.. d’aller faire une sieste sur la plage. 😂 Nous y resterons jusqu’au magnifique coucher de soleil. Avant d’aller boire un petit verre !

Le 27 janvier est une journée exceptionnelle pour 2 raisons : d’une, c’est l’anniversaire d’Aurore, qui souffle ici ses 28 bougies ! Et de deux, nous partons en excursion sur une bonne demi journée sur l’île de Balicasag, encore très protégée du tourisme avec notamment un nombre limité de visiteurs quotidiens.

Nous embarquons sur notre navire juste après le lever du soleil, vers 6h. Le ciel est dégagé, la journée promet d’être belle ! Ce lever très matinal a 2 objectifs : avoir une chance d’observer des dauphins sur le trajet vers l’île, et partir avant la masse de touristes !

A l’aller, les paysages sont juste magnifiques avec cette luminosité qui augmente minute après minute. En revanche, bien que nous soyons concentrés, aucune trace de dauphin à l’horizon.. Tant pis ! On arrive tout près de l’île de Balicasag, dans une eau bleu turquoise de toute beauté.

On enfile les maillots puis partons à bord d’une petite barque manœuvrée par un « guide » afin de rejoindre un récif poissonneux. Une fois à l’eau, alors que peu de monde se trouve autour de nous, c’est un véritable régal ! Le jardin de corail est sûrement le plus beau que nous ayons jamais vu jusqu’à présent.

Ce tombant corallien offre une multitude de couleurs, de formes et une densité de poissons absolument incroyable. Mieux que dans un aquarium! Cerise sur le gâteau, nous avons la chance d’observer durant de longues minutes des dizaines de tortues qui passent et repassent devant nous ! Difficile de les suivre mais nous sommes tels 4 gosses dans l’eau, heureux de pouvoir les observer de si près !

Idem, photo d’internet au plus proche de ce que l’on a vécu !

Après une bonne heure passée dans l’eau, nous remontons à bord de notre embarcation afin de retrouver notre capitaine qui nous amène ensuite sur White beach, qui, comme son nom l’indique, est une belle plage de sable blanc qui se termine en une super longue langue.

Cette île est assez particulière car elle est totalement dédiée au christianisme. Une église, une chapelle, des photos de prêtres ou encore des statues représentant les rois mages (ou quelque chose comme ça.. On est pas trop sûrs de nous ! 🤔😅).

C’est le moment choisi pour les gars de faire une sieste pré-prandiale.. Concept unique en son genre ! Pendant ce temps, les filles font leurs bimbos 😂.

Puis le moment de rentrer est arrivé. Et si cette journée a bien commencé, nous décidons de la poursuivre avec un petit massage.. 1h dans un très bon centre. Nous ressortons tous comblés et détendus.

Nous revenons ensuite à la maison afin de prendre une douche puis préparer un apéro dînatoire d’anniversaire durant lequel Aurore se verra offrir un bracelet et un bon pour un massage à venir !

Puis, pour clôturer cette belle journée, nous attrapons vers 23h un tuktuk afin de nous amener dans le quartier festif de la ville, pour y boire quelques verres et danser jusqu’au bout de la nuit. Tout le monde est en forme, ça fait plaisir !

En revanche, vous vous doutez que le lendemain matin s’est déroulé sur un rythme un peu plus tranquille. Aurore décide de rester se reposer au lit pendant que les 3 autres prennent la voiture pour rejoindre un endroit où l’on observe les requins baleines.

Concernant cette activité, il existe des endroits où l’observation se fait de manière naturelle, car les animaux y viennent se faire nettoyer par d’autres poissons (on appelle ces lieux « stations de nettoyage »).

Cependant, ce n’est pas sûr à 100% de les voir et nous n’avions pas la possibilité de visiter ces îles durant notre séjour. L’autre version consiste à attirer l’animal en le nourrissant de manière quotidienne, le rendant dépendant de l’homme et modifiant son comportement. C’est sur l’un de ces sites que nous avons l’opportunité de nous rendre.

Nous avons beaucoup discuté sur le fait d’y aller ou non, car nous sommes clairement contre ce fonctionnement. Mais décidons malgré tout d’y aller car c’est notre seule option si l’on souhaite voir cet animal.

Nous arrivons donc sur le dit lieu et, le hasard s’en mêlant, nous ne verrons rien du tout ! 1h30 de voiture pour rien.. On aurait mieux fait de rester au lit ! Ça sera pour une autre fois, dans de meilleurs conditions pour nous comme pour le requin baleine !

Le reste de la journée se passe à une douce vitesse, et nous la finirons sur un spot où l’on peut observer des bancs de sardines, comme à Moalboal. Le soleil se couche et c’est l’heure de manger pour certains poissons qui chassent le banc de sardines. Les mouvements sous l’eau sont super rapides et la masse qui se déplace est incroyable à observer !

Puis nous rentrons afin de faire une grosse nuit. Demain nous partons à la découverte de l’île de Siquijor !